Devis, prix , infos
pour vos toitures.

Choisir une couverture de toit

Choisir une couverture de toit thumbnail

Pour garantir la sécurité des habitants et les protéger des agressions climatiques (pluie, vent, grêle, etc.), les toitures se doivent d’être étanches et solides. Avant de rénover sa toiture, le particulier est confronté à une multitude de préoccupations : quel matériau choisir ? Comment les disposer ? Où se les procurer ? Avant de faire un choix, il doit prendre en compte son budget et son emplacement géographique de sa maison. En effet, le type de toiture à mettre en place doit s’adapter à la condition climatique de la région. En plus, dans certaines villes, par souci d’esthétique, la population est tenue de respecter certaines directives urbanistiques : les toitures doivent avoir les mêmes hauteurs, les mêmes formes ainsi que des matériaux de recouvrement identiques.

Les différents types de matériaux : atouts et faiblesses

Les qualités et les faiblesses des matériaux énumérées ci-dessous peuvent aider le consommateur à identifier sa priorité face aux nombreux choix sur le marché :

  • Les tuiles en terre cuite. Ce type de revêtement est très répandu. Quoiqu’un peu chères, elles sont relativement solides et offrent un rapport qualité/prix satisfaisant. Pour les endroits humides, il est recommandé d’utiliser des tuiles émaillées, car les couches d’émail empêchent la formation d’algues, de mousses ou de moisissures sur la toiture.
  • Les tuiles en béton. Elle n’est pas cuite. C’est juste un mélange de ciment, d’argile et de sable endurci comme du béton. Étant lourds, ils requièrent une charpente solide. L’inconvénient de ces tuiles réside dans le fait d’être favorables à la formation de la mousse. Côté prix, elles sont peu chères.
  • Les ardoises naturelles. Elles sont réputées comme étant les revêtements de toiture les plus durables (pouvant durer des siècles), mais malheureusement les plus coûteux aussi.
  • Les ardoises artificielles. C’est un mélange de minéraux, de ciment et de fibres d’armature. Elles sont disponibles en plusieurs nuances (couleur d’ardoise naturelle, couleur verte, bleu foncé, etc.). Malgré l’application superficielle de couche anti-mousse, l’ardoise artificielle est toujours favorable à la formation de mousses.
  • Le zinc. Les zincs sont très appréciés en tant que revêtement, car ils s’adaptent facilement à n’importe quelle forme de toitures (les toitures arrondies par exemple). À cause de sa légèreté, le zinc ne représente pas un fardeau pour la charpente. Par contre, son utilisation implique l’utilisation de tuyauterie faite en zinc au risque de déclencher des réactions électrochimiques.

Les différentes formes de toit : plate ou inclinée

On classe les toitures en deux principaux modèles : les toitures en pente ou toitures inclinées, et les toitures plates également appelées toitures-terrasses.

Les toitures plates sont souvent utilisées pour les habitations élevées à usage collectives comme les triplex. Ils exigent le recours à un matériau étanche, le choix des matériaux se trouve de ce fait limité. De plus, ce modèle de toiture, contrairement aux inclinées, nécessite des entretiens fréquents.

Les toitures inclinées sont les plus prisées comme couverture des toits des maisons individuelles. Avec leurs charpentes, elles sont reconnues comme, esthétiques et personnalisables.



Top articles


Powered by couvreurs.net