Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Réclamez votre devis détaillé en quelques clics.

Compétences et qualifications d’un charpentier-couvreur

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

La charpenterie est à l’origine un métier de bois effectué par le charpentier. Actuellement, de nombreux immeubles utilisent des charpentes métalliques ou en béton pour supporter la couverture. Par conséquent, un charpentier doit posséder d’autres qualifications notamment en matière métallique, en béton armé mais aussi et surtout en couverture.

a

a

a

Les taches d’un charpentier-couvreur

En général, un charpentier-couvreur est le professionnel qui s’occupe de la construction et de la mise en place d’une charpente. Cette profession ne concerne pas seulement la pose des poutres et des ossatures, mais elle contribue aussi à l’élaboration ainsi qu’à la modification de la charpente et de la couverture du toit.

Un charpentier-couvreur réalise les structures de la charpente tout en exécutant l’assemblage des pièces, le traitement du bois, le levage et le montage sur le chantier. Il peut aussi être appelé pour réparation et dépannage de toiture en cas de défaillance ou de risque d’affaissement du toit.

En effet, un charpentier-couvreur est en mesure d’intervenir  dans tous types de constructions, immeuble ou individuelle, avec et tout style d’architecture, traditionnel ou moderne.

Qualification requise d’un charpentier-couvreur

Être un charpentier-couvreur exige une maîtrise totale de l’art du rafistolage nécessitant une solide formation en charpentier couvreur. Il doit aussi maîtriser tout ce qui est en rapport avec son travail dans le chantier. La sécurité de l’installation, de sa personne et de son équipe lui incombe également, étant donné que c’est une intervention en hauteur. Un charpentier-couvreur professionnel doit posséder quelques compétences essentielles en charpenterie et en couverture, comme savoir :

  • Reconnaître les plans effectués par l’architecte.
  • Dessiner en grandeurs réelles les éléments à concevoir.
  • Sélectionner les matériaux à utiliser.
  • Traiter, tailler, découper et scier les pièces de la charpente et de la toiture.
  • Maîtriser l’outil de levage.
  • Monter les structures.
  • Réparer et remplacer les pièces défectueuses.

Pour cela, un charpentier-couvreur doit avoir certaines connaissances en géométrie, en outil informatique pour mesurer et évaluer les volumes et enfin à maîtriser la manipulation des machines et équipements de levage et de montage. Mais le plus important est que le charpentier-couvreur doit prendre conscience de norme de sécurité à respecter pour réglementer la structure.

Choisir un bon charpentier-couvreur

Un charpentier-couvreur de profession doit posséder un certificat d’aptitude professionnelle Charpentier bois ou couvreur BTP. Cette attestation est obtenue après deux ans de formation après le Bac. Il existe aussi d’autres attestations professionnelles pour accéder à la profession de charpentier-couvreur comme le Brevet technique supérieur Charpente-couverture ou le Brevet technique supérieur en systèmes constructifs bois habitat.

En effet, pour choisir un bon charpentier-couvreur pour la fabrication, le montage ou pour l’entretien des structures, il est recommandé :

  • De demander un bon charpentier-couvreur ayant prouvé son savoir-faire pour un travail similaire auprès des connaissances.
  • Faire appel à une entreprise accréditée.
  • Consulter des sites de mise en relation entre clients et prospects et faire établir plusieurs devis avant de prendre une décision.

Les labels disponibles pour les charpentiers couvreurs

De nos jours, tout le monde crée une société de couverture et propose ses services. Un manque de vigilance peut entraîner des problèmes qui, en plus de créer des dommages, vont occasionner des frais importants. Voilà pourquoi faire appel à un professionnel est judicieux.

Le recours à un couvreur Amiens permet, par exemple, de profiter d’un artisan disposant de différentes certifications. Ces dernières témoignent à la fois de ses compétences, de son savoir-faire ainsi que de son professionnalisme. Découvrez quelques-uns des labels à exiger pour l’installation ou la rénovation de la toiture.

La certification RGE « Reconnu Garant de l’Environnement »

Celle-ci permet de profiter de certaines subventions lors de la rénovation énergétique.

La certification éco artisan délivré par la Capeb

Ce label garantit que les sociétés affiliées sont aptes à fournir une solution énergétique complète pour les bâtiments 

Qualibat

L’objectif de cette certification consiste à fournir aux clients les informations dont ils ont besoin pour choisir les meilleures entreprises. Ce choix est basé sur leurs compétences techniques et le travail à effectuer.

Qualitoit

Les couvreurs qui souhaitent se lancer dans une approche visant à promouvoir la qualité sont certifiés par ce label. En effet, ces professionnels répondent à des critères stricts.

Qualit’EnR

Cette dernière est une association chargée de veiller à la qualité de la mise en œuvre des équipements fonctionnant aux sources d’énergie renouvelables. Elle propose Qualipv pour les couvertures à base de panneaux photovoltaïques ou Qualisol qui utilisent l’énergie solaire thermique

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest