Devis, prix , infos
pour vos toitures.

En quoi consiste le traitement anticryptogamique d’une toiture ?

En quoi consiste le traitement anticryptogamique d’une toiture ? thumbnail

Un traitement anticryptogamique est appliqué sur l’intégralité du support, pour neutraliser toutes les bactéries, mousses, algues, champignons, etc., qui se trouvent logés dans la porosité et à la surface du support, même s’ils ne sont pas forcément visibles. Il est nécessaire d’utiliser un produit de traitement performant au regard de la variété des cibles à éliminer. Cette technique peut être appliquée sur les toitures, seules, ou en préparation d’autres travaux. Une fois la toiture nettoyée et la fiabilité de son étanchéité assurée, on peut procéder au traitement anticryptogamique et anti-mousse.

Nettoyage et démoussage de la toiture : une véritable nécessité

L’entretien régulier de la toiture évite de devoir engager de lourds travaux de rénovation. De plus, le prix d’une réfection du toit peut être plus ou moins élevé. Ainsi, pour garder un toit fonctionnel, il est indispensable de procéder à un nettoyage et à un bon démoussage. En effet, ces démarches assurent un bon fonctionnement de la vidange d’eau, dans la mesure où les végétations empêchent l’évacuation correcte des eaux de pluie.

Pour une toiture neuve, ce ne sera nécessaire qu’après une bonne décennie. Globalement, c’est là que commencent à apparaître les traces de mousse, champignons, algues et autres lichens. De fait, il faudrait alors envisager un nettoyage et un démoussage plus réguliers (tous les deux ans par exemple). De même, des opérations de démoussage et de nettoyage sont à opérer sur le toit des anciennes constructions. C’est le seul moyen d’éviter la détérioration des matériaux de la couverture et de maintenir son étanchéité.

Comment se déroule un démoussage de toiture ?

On commence par débarrasser les gouttières de ses différents débris. La seconde étape consiste à nettoyer les traces de végétation sur la toiture à l’aide d’une brosse dure, tout en l’aspergeant d’eau. Le rinçage peut se faire au moyen d’un tuyau d’arrosage, à basse ou moyenne pression. En raison de sa propriété trop décapante, pouvant nuire aux tuiles comme aux ardoises, nous déconseillons fortement l’usage d’eau de javel. Il en est de même pour la haute pression qui risque aussi d’entraîner des dégâts sur la couverture. C’est à la suite de ce nettoyage que l’on applique un produit spécifique, capable de retarder la réapparition des mousses et des algues sur la toiture.

Le traitement anticryptogamique : une solution plus radicale contre les mousses sur le toit

Quel que soit le matériau de la couverture, aucune toiture n’est vraiment à l’abri de la prolifération des mousses et moisissures. En outre, les spores que transporte l’air n’arrangent en rien les choses. Les lichens, les mousses et champignons s’enracinent dans les tuiles et les ardoises, entraînant à la longue des infiltrations et rendant les tuiles poreuses. Pour en venir à bout, un traitement anticryptogamique sur la toiture s’avère efficace.

En effet, ce traitement agit à la source du problème, c’est-à-dire aux racines, pour bloquer leur réapparition. Il fonctionne comme un biocide (à la fois un fongicide, un algicide etc.). L’adjuvant peut être du chlorure des sels d’ammonium, du benzalkonium, du folpel ou du cuivre. Étant un produit à effet permanent (durée de 5 à 10 ans), s’assurer de son niveau de toxicité ou de son incidence sur l’environnement est toutefois une bonne précaution à prendre. L’idéal est de le faire préalablement à son utilisation. Vous trouverez ces informations sur l’emballage du produit.

Nécessité et avantages du traitement anticryptogamique

Avec les années, le développement des micro-organismes (mousses, lichens, champignons, etc.) change l’aspect (apparition des  traces de pollutions) de la toiture et de toutes autres parois exposées aux intempéries. Les éléments les plus affectés par ces bactéries sont, pour la toiture : les tuiles en terre cuite, le béton, le fibrociment, etc., et les dalles, les pierres, les briques pour le reste.

En ce qui concerne la toiture, le phénomène accélère le vieillissement des matériaux de couverture (tuiles) et provoque au fil du temps une perte de performances (techniques et esthétiques). En voici les principaux impacts :

  • La surcharge des charpentes.
  • La rétention de l’humidité accélérant le vieillissement des matériaux.
  • Une micro fissuration et un accroissement de la porosité (cas des tuiles) entraînant les fuites.
  • La perte d’esthétisme.

Le traitement anticryptogamique a pour but de traiter efficacement et jusqu’aux racines, les micro-organismes qui sont ancrés dans les supports et d’empêcher leur réapparition avec l’action d’une résine hydrofuge colorée. Un nettoyage préalable de la toiture va renforcer l’action des produits de traitement

Ce traitement permet à la toiture de retrouver sa résistance et de regagner en performance. De plus, la durée de vie des tuiles (10 à 15 ans) se trouve prolongée, l’étanchéité améliorée et la protection de l’isolant et des bois de charpente assurée.

Modes d’application et doses conseillées

Avant l’application du produit, on doit procéder au lavage systématique, avec de l’eau propre et à haute pression, de la toiture pour enlever les saletés en surface et incrustées entre les éléments.

Le traitement consiste à :

  • Diluer dans 10 litres d’eau pure, 2 à 3 litres du produit, selon l’épaisseur des végétaux présents, la nature et la porosité des supports, 1 litre de cette solution permet de traiter une superficie de 5 à 10 m².
  • Imbiber profondément les supports et les végétaux (utiliser l’arrosoir ou un pulvérisateur à basse pression).
  • Laisser agir le produit, de préférence pendant une ou deux semaines, minimum 24 heures, afin de dévitaliser les enracinements profonds.
  • Éliminer, les végétaux dévitalisés par rinçage à la pression ou à la brosse.
  • Laisser sécher avant application d’une protection chimique.

À noter que l’application du  produit doit se faire, par temps sec, de préférence en période climatique de faible pluviométrie afin de bénéficier d’une absence de pluie pendant une dizaine d’heures.



Top articles


Powered by couvreurs.net