Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Réclamez votre devis détaillé en quelques clics.

Toiture à faible pente/ toit en pente: les différentes formes

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Critère esthétique autant que pratique, la forme de la toiture à faible pente et de la toiture en pente doit être bien choisie. Quelques paramètres sont à prendre en compte pour ce faire. Ce paramètre détermine, de plus, le montant du devis toiture.

Les formes de la toiture à faible pente

ð  La toiture monopente

Elle n’est dotée que d’un seul versant, caractéristique qui fait plus facilement glisser la neige vers le sol. La toiture monopente évite ainsi l’accumulation des éléments extérieurs sur la structure et préserve ainsi sa qualité. Cette forme de toiture en pente est très prisée dans les régions montagneuses en raison de cette caractéristique.

ð  La toiture à deux pans

Elle est dotée de deux versants. La pente de chacun de ces versants peut être différente, selon l’inclinaison désirée par le propriétaire.

  • La toiture en pente/ toiture à faible pente est à comble retroussé lorsqu’une poutre relève la partie basse de la toiture. L’inclinaison est ainsi différente et inférieure à celle de la partie haute.
  • La toiture est à comble mansardé lorsque le degré d’inclinaison des deux pans n’est pas le même.

ð  La toiture à quatre pans

Les 4 pans de cette toiture se rejoignent au sommet. Ils forment généralement un cube.

La croupe de la toiture à faible pente/ en pente

Lorsque la toiture dispose de deux versants supplémentaires dont la pente est largement inférieure aux autres pans, il s’agit de la croupe. Elle se présente surtout comme un élément esthétique car elle n’assume aucune autre fonction.

 La forme de la croupe dépend de celle de la maison. Pour mettre l’architecture de la maison en valeur, cette forme doit être en harmonie avec elle. De plus, elle doit aussi permettre de souligner la beauté du matériau qui a servi à la fabrication de la toiture faible pente.

L’importance du degré d’inclinaison

Pour pouvoir assumer son rôle protecteur, le toit en pente doit avoir une inclinaison pertinente par rapport à certains paramètres :

–          Le degré d’exposition aux intempéries : plus la toiture est exposée aux intempéries (neige, pluie, vent, soleil et autres), plus le degré d’inclinaison de la pente doit être fort. Il existe, en France, différentes zones. Les normes en matière d’inclinaison de la toiture en pente sont définies par ces zones.

–          Les matériaux de couverture : certains matériaux sont plus résistants que d’autres. L’inclinaison de la toiture en pente peut être amoindrie ou plus forte si on tient compte des caractéristiques des matériaux de couverture. Ainsi, par exemple, pour une toiture en ardoise, une pente de quinze degrés est requise, s’il s’agit d’un toit en fibrociment, elle est située entre 20 et 30 degré. Dans le cas d’un toit en matière végétale, la pente est de 40 degrés. Pour la mise en valeur de l’architecture d’une grande maison, une pente située aux alentours de 50 degrés constitue l’idéal. 

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest