Le processus de démoussage

Les mousses sont des organismes vivants, constituées de champignons, de lichens, etc., qui se développent sous une atmosphère humide, avec une température plus ou moins élevée. Étant donné que le toit constitue la partie de la maison la plus exposée à ces conditions, elle est la plus vulnérable aux effets néfastes du développement des mousses. En envahissant les toits, les mousses les rendent moins durables, réduisent leur esthétique et diminuent leur fonction d’isolation. Lorsque les toits commencent à prendre une teinte verdâtre, il est temps de procéder à un démoussage.

L’utilité du démoussage

Que le toit soit fabriqué en tuiles, en ardoises, en taules ou autres matériaux de construction, les mousses peuvent s’y propager, du moment que le milieu est humide. Cependant, les matériaux perméables et rugueux comme les tuiles en terre cuite sont plus favorables à leur développement et sont aussi plus vulnérables à la prolifération des mousses.

En se développant, les mousses rendent les toits moins résistants, en s’attaquant d’abord aux joints. Les joints, agressés par les mousses, sont de moins en moins efficaces, ce qui favorise les infiltrations. Ensuite, les matériaux de la toiture eux même sont attaqués et le toit est de moins en moins étanche.

Un démoussage permet ainsi d’éradiquer les mousses, ou au moins d’en réduire énormément les effets néfastes de leur propagation.

La technique de démoussage

Le démoussage est constitué de deux étapes : le nettoyage et le traitement.

      Le nettoyage

Cette étape consiste à enlever la végétation qui a pris possession du toit, à l’aide d’un sécateur. Il est important de ne pas faire des mouvements brusques et pour ne pas endommager les matériaux du toit. Ensuite, laver le toit avec de l’eau et une brosse bien ferme. Enfin, rincer le toit avec de l’eau à basse pression. Il ne faut pas oublier qu’il est déconseillé d’utiliser de l’eau de javel pendant le nettoyage, pour les tuiles car elle agressera les pores et fragilise le toit.

      Le traitement

Il peut se faire suivant deux procédés, selon les produits utilisés :

  • Utilisation d’un algicide : remplir un pulvérisateur d’un produit anti-mousse et le répandre sur la totalité du toit. Ces produits existent en grande surface ou dans les magasins de bricolage et peuvent-être à double action, prévention et traitement. Ensuite, rincer le toit avec de l’eau à basse pression après une semaine.
  • Utilisation d’un produit hydrofugeur : le procédé est le même que celui d’un algicide sauf que le toit ne doit pas être rincé. Il suffira de procéder à des tests, après une journée, en y versant un peu d’eau. Si l’eau ne coule pas mais pénètre dans les pores, il sera nécessaire d’ajouter une autre couche.

Quelques prix de démoussage

Avec ces deux techniques, le démoussage peut être effectué soi-même mais il sera nécessaire de bien observer des mesures de sécurité. Pour les toits peu accessibles, le mieux est de faire appel à un professionnel du démoussage.

Voici quelques prix indicatif pour le service de démoussage de toit, selon les types de toit :

  • Pour les tuiles plates : 13,5 €
  • Pour les toits en ardoise : 13,5 €
  • Pour les toitures Bardeau : 12,5 €
  • Pour les tuiles en canal : 14,8 €
  • Pour les toitures fibrociments : 18,3 €

Ces prix indicatifs sont valables au m2 de toit et peuvent varier en fonction de la région. Ils comprennent la main d’œuvre, la fourniture de produits et l’évacuation des déchets.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici