Devis, prix , infos
pour vos toitures.

Qu’est-ce qu’un devis de toiture ?

Qu’est-ce qu’un devis de toiture ? thumbnail

Un devis est un document par lequel toute personne ou organisme public propose un prix pour un bien ou un service.  Par ailleurs, il existe plusieurs types de toitures : en pente, plat ou arrondi, nécessitant du savoir-faire spécifique pour la pose et des matériaux appropriés. A propos de matériau, le choix est vaste car il y a entre autres, les tuiles, le bois, le zinc, l’ardoise, le PVC, le polycarbonate, etc. Le coût de travaux de toiture dépend principalement de ces trois paramètres : le prix de la main-d’œuvre des professionnels, le type de matériau, le style de toiture.  Seul  le devis établi par un professionnel peut donner une idée sur le budget à prévoir pour un projet concernant la toiture : nouvelle construction, rénovation, réparation, entretien.

Ce qu’on doit savoir sur un devis

Un devis est obligatoire au-delà de travaux coûtant 150 euros.

La durée de validité d’un devis est en principe de trois mois.

Le montant détaillé est l’élément important dans un devis car cela permet au client de faire plus facilement une comparaison entre les devis établis  par différents prestataires concurrents.

Un devis doit être établi en trois exemplaires. Il peut  être gratuit ou payant. Dans le deuxième cas, le professionnel a l’obligation d’informer le client sous peine de n’être pas payé.

En ce qui concerne la toiture, le devis à établir doit concerner divers travaux, entre autres, les travaux de : démoussage, décrassage, traitement hydrofuge, étanchéité et isolation, gouttières, couverture complète ou partielle, rénovation, etc.

Contenu d’un devis

Un devis doit être le plus détaillé possible. Il doit mentionner l’identité du professionnel ou de l’entreprise, l’identification précise du client,  la date de la rédaction, ainsi que :

  • Le décompte en détail, en quantité et en prix de chaque produit.
  • Le tarif horaire de la main d’œuvre toutes taxes  comprises.
  • Le montant total du devis hors taxes et toutes taxes comprises avec précision du taux de TVA.
  • La date du début des travaux et délai estimé avec la mode de livraison ou de réalisation.
  • L’indication de son caractère gratuit ou payant.

La facture d’acompte : une pratique courante dans le bâtiment

Comme dans tous les secteurs, il est fréquent dans le bâtiment, que les entrepreneurs réclament le versement d’un acompte de la part de leurs clients. Ceci se fait globalement en amont des travaux ou à la signature du devis. Dans ce cas, la facture d’acompte dans le bâtiment, assortie du devis signé, est établie lors du versement de l’acompte. Sinon, elle est réalisée à la suite de l’envoi d’une demande.

Certains professionnels du bâtiment peuvent exiger ces deux types de versements d’acompte à la fois. Pour eux, cette facture signifie qu’ils ont le feu vert du client pour démarrer les travaux. La facture d’acompte vise à marquer la validation définitive du chantier, sert à couvrir une partie des dépenses, et permet de générer la trésorerie.

Bien que certains entrepreneurs ne réalisent pas souvent la facture d’acompte, conformément à la somme encaissée, il s’agit d’une obligation rigoureusement encadrée dont il faut connaître la réglementation en vigueur. Néanmoins, il n’est pas obligatoire pour l’artisan ou le professionnel du bâtiment de demander un acompte, selon le Code des Marchés Publics. (Art. 91). Mais le cas échéant, l’entreprise est tenue de faire référence à l’ensemble des factures d’acompte sur la facture définitive. Et c’est en toute logique qu’elles seront déduites du montant total à payer.



Top articles


Powered by couvreurs.net